Bienvenue sur mon blog

A ma mémoire

Je me lève comme toujours tard

Je regarde mon visage dans le miroir

Je vois l’homme qui a existé hier

Qui avait une vie normale

Qui sa vie est devenue sans sourire sans espoir

Puis je me lève pour mettre ma veste noire

Accroché avec mon pantalon  dans l’armoire

Tout près dans le coin de l’oublie un vieux album

Je le prend je l’ouvre et j’ouvre avec lui ma mémoire

Je rentre dans le passé de son existence

Je la vois devant moi devant la télé dans toute les coin et toute les choses

Ou entrain de me réveillé avec un petit baisé qui dans ma joue se pose

Puis le réveille sonne comme toujours mais cette fois sans aucune cause

Je retourne dans mon présent rejoindre ma solitude

Pour la vie maintenant je né  aucune inquiétude

Et je remets l’album dans le coin habituel

Pour vivre mes jours déserté et rituel

Je m’habille pour jouer le même rôle

Le cartable et les clés dans la même main la veste sur l’épaule

Je sors et je ferme la porte avec la clé à double tour

Et comme toujours

Il y a le chien des voisins qui abois les enfants qui courent

Puis après des heures de travail oŭ toute les minutes son pareil

J’essaye de cassé ma solitude on restons avec des amis

Ou faire un tour seul dans la même côte

Celle ou je té vu pour la première fois

Avec un manteau blanc et des petites botte

La oŭ nos corps se sont unifié

Oŭ on a partagé les sourires et les larmes

Oŭ on a vécu des moments non planifié

Puis un souffle froid transperce  mon corps

Je rentre à la maison pour voir la même  table

La même chaise et les mêmes décors

Je prends les escaliers vers ma chambre

Je change mes habilles dans le sombre

Je jette mon corps dans le lit

Pour s’éteindre et vivre un autre jours sans toi

Le matin repasse et je me relève tard

Je revis les mêmes moments depuis le départ

Ma vie sans toi et sans espoir

Juste une solitude qui me dévore

Mon seul espoir et de te rejoindre la oŭ tu dors

                                                                                  Ecrit par :

                                                                                              Le loup solitaire

3 août, 2008 à 18:55 | Commentaires (0) | Permalien


Lettre a mon roi

Monsieur le roi je veux dire ce que je crois

Mais s’il vous plais ne faite pas sur moi un croix

Rouge ou jaune ça va m’emmener dans le même endroit

Ou il n y a que le sombre ou je ne verrai jamais ma voie

Je veux vous dire s’il vous arrive de visiter la misère parfois

Ou seulement se déplacé dans vos château d y entré en a pas le droit

Le droit est un mot utilisé dans votre langue

Mais dans l’application je vois que c’est une route très longue

Je voix seulement des vieillard qui dorment sur les route

Qui demande  de la charité pour acheter un casse-croûte

Déjeuné ou dîné ce né pas dans leur programme

Ou mieux regardé cette dame

Cette dame avec l’enfant au dos

Les mains gelé sans gans sans manteau

Et ces enfants qui vendent le mouchoir

Gagné un euro pour eux c’est une gloire

L’école pour eux c’est une légende

Un mythe ou juste un compte où en parlent du prince et la princesse charmante

Peut être que ma lettre a laissé chez vous des remords

Ou me chassé c est dans vos objectif pour que ma voix  ne sois pas sonore

Mais je ne suis qu’un  simple vulgaire vieillard

Qui avant sa mort veut faire avec cette lettre une gloire.

                                                                                                                

                                                                                      Ecrit par :

                                                                                                Le loup solitaire

3 août, 2008 à 18:36 | Commentaires (0) | Permalien


Juste des désirs

Je veux juste te voir 

Je veux juste croire 

Si tu es une réalité 

Ou un rêve que je fait chaque soir 

Je veux toucher té cheveux bouclé 

Et passé comme un radeau dans la mère qui surpasse les vagues 

Pour arrivé a une plage et moi a ton visage 


Je veux fixer mes yeux dans tes yeux 

Pour plané comme un avion dans les cieux 

Je veux et je veux et je veux 

Mais hélas  tous ça sa reste des vœux 

ecrit par : 

Le loup solitaire 

 

3 août, 2008 à 6:53 | Commentaires (0) | Permalien


Un monde

Dans un monde je vois tout le monde

Qui s’écroule  qui s’inonde

Je me vois moi-même

Entrain de s’accroché dans un travail et passé a un autre

Pour garder l’image mais je me trouve toujours en chômage

Je vois les amis qui veulent mon conseil

L’un me confie un secret l’autre veut des solution pour ces problème

Et moi on souriant un sourire avec des larmes prisonnières de mes yeux

Je vois le temps qui passe mes jours qui se casse

Je monte dans la montagne de mes rêves

Pour s’éloigner de ce monde qui s’écroule

Je me protége avec les souvenir de mon enfance

Je vois les gens qui ont existé qui sont devenu juste un mensonge

Je me souviens de leur sourire de leur geste de leur situation qui change

De leur soutien de leur amour qui dans le passé plonge

Puis le bouclier de mes rêves se casse 

Et moi toujours à la même place

Dans un monde ou je vois tout le monde

Qui s’écroule qui s’inonde.                            Ecrit par :

                                                                                      Le loup solitaire 

3 août, 2008 à 6:50 | Commentaires (0) | Permalien


Mille pats commencent par un pat

bien venu tout le monde dans le blog du loup solitaire le blog pour tous le monde a toute personne qui veut exprimé ces sentiments rage,joie,tristesse…………… Ce blog même si le titre exprime que ces pour la poésie vous pouvez parlé de vos sentiments sans chaîne la seule chaîne c est le respect et toute poésie ou parole  ou …..sera validé juste il faut respecté les gens qui écrivent et les gens qui lisent enfin je sais j’ai trop parlé résumé c’est le 1er pat de ce blog a nous d’arrivé a mille pats Sourire 

3 août, 2008 à 6:34 | Commentaires (0) | Permalien