Bienvenue sur mon blog

A ma mémoire

Je me lève comme toujours tard

Je regarde mon visage dans le miroir

Je vois l’homme qui a existé hier

Qui avait une vie normale

Qui sa vie est devenue sans sourire sans espoir

Puis je me lève pour mettre ma veste noire

Accroché avec mon pantalon  dans l’armoire

Tout près dans le coin de l’oublie un vieux album

Je le prend je l’ouvre et j’ouvre avec lui ma mémoire

Je rentre dans le passé de son existence

Je la vois devant moi devant la télé dans toute les coin et toute les choses

Ou entrain de me réveillé avec un petit baisé qui dans ma joue se pose

Puis le réveille sonne comme toujours mais cette fois sans aucune cause

Je retourne dans mon présent rejoindre ma solitude

Pour la vie maintenant je né  aucune inquiétude

Et je remets l’album dans le coin habituel

Pour vivre mes jours déserté et rituel

Je m’habille pour jouer le même rôle

Le cartable et les clés dans la même main la veste sur l’épaule

Je sors et je ferme la porte avec la clé à double tour

Et comme toujours

Il y a le chien des voisins qui abois les enfants qui courent

Puis après des heures de travail oŭ toute les minutes son pareil

J’essaye de cassé ma solitude on restons avec des amis

Ou faire un tour seul dans la même côte

Celle ou je té vu pour la première fois

Avec un manteau blanc et des petites botte

La oŭ nos corps se sont unifié

Oŭ on a partagé les sourires et les larmes

Oŭ on a vécu des moments non planifié

Puis un souffle froid transperce  mon corps

Je rentre à la maison pour voir la même  table

La même chaise et les mêmes décors

Je prends les escaliers vers ma chambre

Je change mes habilles dans le sombre

Je jette mon corps dans le lit

Pour s’éteindre et vivre un autre jours sans toi

Le matin repasse et je me relève tard

Je revis les mêmes moments depuis le départ

Ma vie sans toi et sans espoir

Juste une solitude qui me dévore

Mon seul espoir et de te rejoindre la oŭ tu dors

                                                                                  Ecrit par :

                                                                                              Le loup solitaire

3 août, 2008 à 18:55


Laisser un commentaire